2016 : non, le blocus US n’est pas levé !

2016 : non, le blocus US n’est pas levé !

onu-2016-blocus-non-leve
NON, le blocus décrété contre Cuba par les USA le 23 février 1962 n’a pas été supprimé par Obama. Seul le Congrès US est habilité à le faire! Et pour l’instant, la majorité du Congrès s’y oppose.

OUI, les relations diplomatiques interrompues entre les deux pays pendant plus d’un demi siècle ont été rétablies le 17 décembre 2014. Mais les restrictions imposées contre Cuba restent en vigueur, notamment concernant l’interdiction pour les pays alliés des USA de commercer avec l’île.

NON, les États-Unis n’ont pas renoncé à « récupérer » Cuba. Obama a simplement et officiellement reconnu que l’embargo avait échoué mais que les objectifs restaient les mêmes.

OUI, le 26 octobre 2016, les Nations Unies se sont prononcées pour la levée du blocus par 191 voix sur 193 (les USA et Israël ont cette fois choisi l’abstention au lieu de s’y opposer ). Mais c’est une décision « non contraignante ».

NON, les promesses d’Obama n’ont pas été tenues: la prison de Guantánamo, cette injure barbare à l’humanité,n’a pas été fermée. Et la restitution de cette base à Cuba, son légitime propriétaire, n’est pas à l’ordre du jour.

OUI, le blocus a empêché Cuba de développer son économie. Le montant des pertes subies est évalué à plus de 1000 milliards de dollars. Et Cuba ne peut rien acheter à l’étranger en se servant du dollar comme monnaie de base ce qui augmente les frais de manière substantielle et empêche l’île d’avoir accès aux crédits internationaux.

NON, les migrants cubains aux USA ne sont pas traités comme les autres migrants : pour eux il existe une loi dite « d’Ajustement cubain » qui prévoit que tout migrant cubain « illégal » est considéré comme politique et reçoit automatiquement l’asile. Une loi qui encourage les traversées hasardeuses et parfois mortelles. Quant aux citoyens américains lambda, ils n’ont pas le droit d’aller à Cuba, alors qu’ils peuvent aller en Chine ou au Vietnam, ce qui est une atteinte fondamentale à leurs droits.

OUI, le président Obama a pris des mesures pour alléger l’impact du blocus. Il a ouvert la possibilité de voyager à Cuba à de nouvelles catégories de nord-américains qui peuvent désormais utiliser leur carte bleue sur l’île pour ramener une bouteille de rhum et quelques cigares sans risquer la prison ou/et une amende. Mais le blocus a aussi nui aux alliés des USA. Il faut savoir que tout bateau qui accoste à Cuba est interdit d’accostage aux États-Unis pendant six mois. Quant à la BNP, accusée d’avoir facilité des transferts avec Cuba, elle a dû payer une amende de plus de 8 milliards d’euros en 2015…

NON NOUS NE SOMMES PAS D’ACCORD !

EXIGEONS LA LEVÉE DU BLOCUS CONTRE CUBA !

2016 : non, le blocus US n'est pas levé !

Print Friendly