Cuba annonce de nouvelles mesures migratoires

Bruno Rodriguez ministre cubain des Affaires étrangères

Cuba annonce de nouvelles mesures migratoires – Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a annoncé à Washington de nouvelles mesures migratoires. Elles sont en faveur des émigrés cubains résidant à l’étranger. Et elles seront appliquées à partir de janvier 2018. (RHC)

Cuba annonce de nouvelles mesures migratoires

Bruno Rodríguez a indiqué qu’à partir de janvier 2018, de nouvelles régulations migratoires entreront en vigueur. Dont, entre autres, l’autorisation d’entrée de citoyens qui ont quitté illégalement notre pays. Mais à l’exception de ceux qui sont sortis de Cuba par la Base Navale étasunienne de Guantánamo. Elle occupe une portion du territoire de notre pays contre la volonté du gouvernement et du peuple cubains.

Le ministre cubain des Affaires étrangères a précisé :

« Cette exception est due aux grands risques qu’impliquent de tels actes pour la sécurité nationale, et pour la vie des personnes qui les commettent. »

À partir du 1er janvier 2018, sera également éliminée l’habilitation de passeports pour les voyages à Cuba. De plus, on autorisera l’entrée et la sortie de citoyens cubains résidant à l’étranger dans des bateaux de plaisance par les marinas touristiques internationales Hemingway, à La Havane. Et Gaviota, à Varadero.

Le ministre cubain des Affaires étrangères a évoqué ces régulations au cours de la 4e Rencontre de Cubains Résidant aux États-Unis en Défense de la Souveraineté Nationale et Contre le Blocus. Il a expliqué qu’une fois les conditions réunies, cette activité s’étendra à d’autres marinas.

Les mesures ont été approuvées par environ 130 participants à l’Université d’Howard de Washington. Elles incluent également la fin de la condition de « naissance à Cuba » pour les enfants, nés à l’étranger, de parents cubains.

De cette façon, les descendants pourront obtenir la nationalité cubaine. Et ils auront l’identité de notre pays.

Les USA ferment la porte et Cuba l’ouvre

« Le gouvernement des États-Unis ferme la porte et Cuba l’ouvre » a souligné le ministre cubain des Affaires étrangères. Il faisait référence à des mesures récentes prises par le gouvernement étasunien. Comme la réduction du personnel aux ambassades dans les capitales des deux pays. Cela a entraîné la suspension de l’octroi de visas étasuniens à Cuba.

Les décisions de Washington découlent des troubles de santé rapportés par des diplomates étasuniens en poste à La Havane. Ces troubles, dont on ignore la cause, affectent aussi, dans une large mesure, le travail du consulat cubain à Washington à cause de la réduction du personnel.

Bruno Rodríguez a ajouté que ces nouvelles régulations du gouvernement cubain font suite à celles en vigueur depuis janvier 2013. C’est dans le cadre d’efforts importants pour renforcer les liens de Cuba avec ses émigrés. Le processus avait commencé en 1978 par le Commandant en Chef de la Révolution, Fidel Castro.

D’autre part, le gouvernement étasunien a décidé de réduire de façon draconienne le personnel de son ambassade à La Havane. De plus, il a suspendu l’octroi de visas dans son Consulat. Le transfert en Colombie, des démarches des citoyens cubains désirant obtenir des visas d’immigrants, et dans des pays tiers, rend considérablement chers les voyages et pratiquement impossibles. Aussi, sont concernés ceux qui désirent obtenir d’autres types de visas étasuniens, sans aucune garantie de leur octroi.

Ceci affectera directement les familles cubaines qui, désormais, ne pourront pas obtenir leurs visas à La Havane. En plus, elles feront face à de plus grands obstacles pour visiter leurs proches et même ceux qui veulent émigrer.

Une décision arbitraire et infondée

La décision d’expulser du territoire étasunien 17 fonctionnaires de l’Ambassade de Cuba à Washington, y compris une partie importante du personnel du Consulat est infondée et arbitraire. De plus, elle aura un impact négatif sur les services consulaires. Et cela entravera principalement les voyages des Cubains résidant aux États-Unis vers notre pays.

Le Gouvernement de Cuba continuera à étudier de nouvelles mesures pour sa politique migratoire.

Prochainement, le Journal Officiel publiera les différentes normes juridiques qui accompagneront l’application de ces mesures. Et des informations supplémentaires seront données aussi à la population sur les procédés mis en vigueur.

Ces informations seront également disponibles dans les 189 Bureaux de Démarches du Ministère de l’Intérieur. Qui est, par ailleurs, représenté dans tous les districts de notre pays :  au Bureau d’Attention à la Population de la Direction d’Identification et d’Immigration, à travers le téléphone 18808. Ainsi que sur le site web  “Nación y Emigración”  et sur les différents sites web des Ambassades et des Consulats cubains dans le monde.

Washington, 28 octobre (RHC) – Édite par Reynaldo Henquen


Date de publication de l’article sur le site France-Cuba : le 30-10-2017

URL de l’article publié sur le site de France-Cuba : http://www.francecuba.org/cuba-annonce-de-nouvelles-mesures-migratoires/

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *