Cuba-Venezuela : droit de réponse

Cuba-Venezuela : droit de réponse
Cuba-Venezuela : droit de réponse est une réaction à l’article « Les passeports de la terreur »1 d’Otrava Gamas, le 19 novembre 2015 sur un blog de Mediapart, écrite par une Vénézuélienne scandalisée par tant de mensonges et d’intox qui peuvent occasionner injustement de graves problèmes au peuple vénézuélien et cubain, en plus d’être une atteinte à leur dignité.

Cuba-Venezuela : droit de réponse

Il est vraiment absurde qu’un blog dont l’auteur se présente comme « Résistant à la dictature chaviste de mon pays : le Venezuela » dans son article du 19 novembre 2015 dans un journal digital français puisse être crédible.

D’abord, la République Bolivarienne du Venezuela ne peut être une dictature parce que 70% des Vénézuéliens ne seraient pas d’accord. Dans la République Bolivarienne du Venezuela, on vit un processus de transformations sociales et économiques qui a affecté gravement les secteurs traditionnels du pouvoir dans le pays (grandes familles de chefs d’entreprises, leaders de partis politiques qui ne convainquent pas les électeurs parce qu’ils veulent le libéralisme économique et disent toujours des mensonges et en plus, ils sont manipulés par les intérêts étrangers qui ont perdu le contrôle de la plus grande Réserve de Pétrole du monde, rien de moins et rien de plus).

Comment peut-on croire à un article comme celui de ce blogueur quand la République Bolivarienne du Venezuela vient d’être élue, pour la deuxième fois, à la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies avec le soutien de la majorité des pays du monde ?

Comment peut-on croire à un article de cette nature dans lequel seulement « avec un passeport », on peut entrer dans un pays ? Le Canada, les États-Unis et la Grande Bretagne sont des pays qui exigent un visa d’entrée et cela passe par les consulats et les ambassades de ces pays qui sont connus pour leurs services secrets et le contrôle strict qu’ils exercent pour accorder les visas. En outre, la falsification de passeports n’est pas le fait des gouvernements mais de bandes organisées internationales qui n’ont rien à voir avec les gouvernements.

Comment est-il possible qu’un blogueur qui se respecte puisse mettre des informations aussi farfelues sur un autre pays comme Cuba qui, pour le président Obama lui-même est un pays avec lequel il faut normaliser les relations étant donné que sa politique pendant plus de 50 ans n’a aucun sens ?

Je crois qu’en ce moment, où l’État Islamique utilise toute sa haine, toutes ses ressources financières, et toutes ses capacités pour pénétrer toutes les nations du monde, un bloguer devrait être plus prudent et rigoureux dans ses appréciations. Parce que le Terrorisme n’est pas dans les papiers – bien qu’il existe aussi de cette façon, comme cet article pourrait l’être – mais que le terrorisme tue des innocents et pas de façon aussi vile que le laisse entendre ce blogueur et c’est un fait qu’on peut vérifier dans l’histoire.

Cuba-Venezuela : droit de réponse
Hugo Chavez réélu en 2012 – Crédit Jorge Silva/Reuters

Je pense que le but de cette sorte d’article est d’embrouiller les lecteurs à un moment où la France, le Kenya, le Mali, le Nigeria, la Syrie, la Grande Bretagne, l’Irak, l’Espagne, la Turquie et tant d’autres pays sont attaqués par des actes terroristes que tous les pays du monde ont condamnés. Voyez les communiqués des deux nations que mentionne ce blogueur, ce qu’il dit est un infâme mensonge.

Si ce blogueur est en désaccord avec le gouvernement actuel de la République Bolivarienne du Venezuela élu démocratiquement 18 fois lors de 19 élections qui ont été avalisées par des organismes internationaux et qui, de plus, a des relations diplomatiques avec tous les pays du monde, il devrait bien plus se demander : comment la majorité des Vénézuéliens peut-elle être aussi contente de lui ? Tellement qu’elle vote toujours pour lui…

Peut-être est-ce parce que pour la première fois dans l’histoire du Venezuela, le PÉTROLE est distribué, comprenez que sont redistribuées les rentrées d’argent que reçoit le gouvernement pour la vente, par les impôts et les taxes, gouvernement qui, par volonté politique, a décidé de les investir au profit de la majorité de la population pour qu’elle puisse avoir la santé et l’éducation totalement gratuites. Parce qu’il existe un programme qui a construit plus de 800 000 logements qui ont été remis au peuple meublés et gratuitement, parce qu’il existe un programme de soutien de la distribution des aliments à prix subventionnés pour la majorité de la population qui doit affronter la guerre économique actuelle et lutter contre les spéculateurs qui veulent voler le peuple, parce qu’il existe un programme qui garantit les pensions de millions de Vénézuéliennes et de Vénézuéliens, même de ceux qui vivent à l’étranger, parce qu’il existe un programme qui investit dans les infrastructures pour améliorer les voies d’accès de la population aux biens dans tous les centres urbains et ruraux, parce que nous avons reçu un prix pour avoir accompli les objectifs du millénaire établis par les Nations Unis. Et je m’arrête d’énumérer toutes les réussites que nous avons obtenues en moins de 17 ans.

Ce blogueur pourrait être considéré comme un « terroriste des médias » s’il parlait de cette façon de la France ou des États-Unis. Mais en se dissimulant sous le mensonge qu’au Venezuela, il y a une dictature, il est reçu par certains médias et se sent le droit de manipuler « ses informations » sans se rendre compte qu’il peut occasionner de graves problèmes à 30 000 000 de Vénézuéliens (et même à sa famille et à ses amis) qui vivent en PAIX et dignement malgré la nécessaire confrontation politique que permettent toutes les nations démocratiques (voyez les États-Unis et la France eux-mêmes).

Auteur : Maïgualida Santana, une Vénézuélienne qui comprend le français et est scandalisée par tant de mensonges – novembre 2015.

NdE – photo vignette Nicolas Maduro à l’ONU en 2014 : Le président vénézuélien a exhorté la communauté internationale à unir leurs efforts contre le terrorisme sans contravention à la loi des nations (Photo: Reuters)

Voir 1 note

  1. « Les passeports de la Terreur » sur le blog Mediapart d’Otrava Gamas
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *