Les effets du blocus des États-Unis

Les effets du blocus des États-Unis
Les effets du blocus des États-Unis  – Les effets du blocus des États-Unis dans les transactions financières de Cuba sont toujours en vigueur malgré l’entame du processus de rapprochement bilatéral et les déclarations du président Barack Obama contre cette politique. (Prensa Latina)

Les effets du blocus des États-Unis

La Havane, le vendredi 16 septembre, PL.

En août  2015, l’OFAC a imposé une amende à l’entreprise américaine d’assurances maritimes Navigators pour un montant de 271 815 dollars, alors qu’en février 2016 elle a sanctionné l’entreprise française CGG Services S.A. pour un total de 614 250 dollars.

Le Département du trésor des États-Unis a mis en place de 2015 à 2016 plusieurs amendes aux organismes internationaux comme la banque française Crédit Agricole et l’entreprise de dessin américaine WATG Holdings Inc.

A cause de la mise en pratique unilatérale de corps de lois, nombre d’institutions financières ont rejeté l’octroi des opérations financières cubaines dont la Société des télécommunications financières interbancaires mondiales, la Banque de Bahamas, le Royal Bank du Canada, le Mitsui Sumitomo SMBC du Japon, et les banques espagnols  Santander et Caixa Bank.

Le rapport cité à propos de la fin du blocus va être remis en cause le 26 octobre prochain par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies.

jcc/arc/vdf

Source : Prensa Latina le 16 septembre 2016

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *