Mensonges de la dissidence contre révolutionnaire

Mensonges de la dissidence contre révolutionnaire
Mensonges de la dissidence contre révolutionnaire – Le “dissident” cubain Guillermo Fariñas a mené des agences et des médias internationaux à se couvrir d’un ridicule sidérant.

Mensonges de la dissidence contre révolutionnaire

Après avoir été son porte-parole de propagande pendant 54 jours d’une supposée “grève de la faim et de la soif », les médias informaient de la fin de sa protestation1.

Le motif : avoir réussi à faire approuver par le Parlement européen un supposé “Amendement Fariñas”, qui conditionnerait –un fois de plus- les relations Union Européenne Cuba pour des changements dans la politique interne de l’Ile2.

Fariñas – c’est ce que nous lisions dans des dizaines de médias- allait, de plus, être nommé assesseur pour Bruxelles en matière de droits humains. Le canal colombien NTN 24 assurait même que le sénateur Marco Rubio se disposait à présenter ledit “Amendement Fariñas” au Congrès des USA3. Une vraie “victoire politique” face au Gouvernement cubain.

Mais… à peine un jour plus tard, on découvrait que tout n’était que mensonge4. « L’amendement Fariñas” n’existait pas : c’était une nouvelle inventée, publiée dans une fausse page web5.

Le “dissident” accusait les Services de Renseignements de Cuba d’avoir créé la dite web… pour le tromper6.

Des agences et des médias se virent obligés d’informer du l’énormité de la chose. En faisant très attention – ça oui – à ne pas se faire l’écho des dures critiques contre Fariñas venues de sus camarades du même bord.

L’écrivaine Zoé Valdés, par exemple, a qualifié la grève de Fariñas de “mensonge” aux conséquences « désastreuses” pour la crédibilité de « l’opposition cubaine »7 et 8.

Bien au contraire, des médias comme Le Monde9 ou le Deutsche Welle10 ont continué à interviewer Guillermo Fariñas, pour lequel sa protestation a été “un franc succès ». Aussi pathétique… que vrai.

Pendant des semaines, la grève de la faim supposée a été accompagnée de nouvelles11 et12 et d’articles d’opinion13 dans des médias importants, avec un unique message: la condamnation de l’actuel dialogue Union Européenne Cuba et la défense de la dénommée Position Commune, qui exige des changements politiques dans l’Île en préalable de tout accord de coopération.

Mais… il y a bien une preuve palpable de l’échec de cette initiative, c’est que la vice-présidente de la Commission Européenne vient de proposer, et cela de manière formelle, l’abolition définitive de ladite Position Commune14.

La protestation de Fariñas n’a pas reçu les soutiens apportés lors d’occasions antérieures. Bien qu’il ait reçu des visites de diplomates des USA15, d’Espagne16 et d’Allemagne17, aucun d’eux n’a fait les traditionnelles déclarations agressives contre le Gouvernement cubain. Ce dernier n’a pas non plus prêté la moindre attention à Fariñas18.

Tout semble indiquer que le “dissident” a trouvé, alors, dans la rumeur d’un supposé soutien européen la parfaite excuse pour mettre un terme à une protestation sans soutien, sans aucun sens et sans issue19.

Pendant la grève, aucun média international n’a voulu contrer Guillermo Fariñas à propos de l’une de ses bruyantes contradictions.

Pour exemple : il a refusé d’être soigné par du personnel médical cubain, parce que ce personnel – c’est ce qu’on peut lire – était “manipulé par la police politique”20. Pour, quelques jours plus tard, affirmer que c’était le Gouvernement cubain qui ne voulait pas l’hospitaliser, pour “commettre contre lui – c’est toujours ce que nous lisons- un “ assassinat prémédité”21.

Après la fin de la grève, il s’est à nouveau contredit, car ce serait le gouvernement, qui – à ce qu’il supposait – voulait sa mort, qui l’avait forcé à cesser le jeûne au moyen d’une tromperie, vu sa préoccupation – affirmait-il –“ à cause du soutien d’une multitude de gens” et de l’“impact international” de la grève22. Alors ¿ qu’en concluons-nous, que le Gouvernement cubain voulait qu’il meure ou qu’il arrête sa protestation?

Aucun journaliste non plus n’a demandé à Fariñas pourquoi il a changé soudainement sa demande: alors qu’il s’était engagé à ne pas arrêter son action avant d’avoir obtenu une déclaration de Raúl Castro de “respect” et de reconnaissance des “dissidents”23, pourquoi a-t-il soudainement abandonné la grève contre un supposé soutien du Parlement européen, une institution contrôlée par la droite qui l’a déjà soutenu dans des occasions antérieures24?

Personne ne lui a non plus demandé pourquoi, si –comme il l’affirme- il a été “trompé”, il ne reprend pas à nouveau le jeûne. « Cette grève de la faim ira jusqu’aux conséquences ultimes, y compris la mort »25, “Nous sommes disposés à mener la grève jusqu’au bout si Raúl Castro no cesse pas l’escalade”26, « Être un martyr pour la démocratie à Cuba serait un privilège »27, affirmait-il devant les médias.

Eh bien, il est encore temps de le démontrer. Ou bien… de continuer à se couvrir du plus énorme et du plus définitif des ridicules.

Source : CubaInformacion, le 23 septembre 2016.
Auteur : José Manzaneda, coordinateur de Cubainformación.-
Traduction : Annie Arroyo pour France-Cuba le 25 septembre 2016.

Voir 27 notes

  1. http://www.abc.es/internacional/abci-opositor-cubano-guillermo-farinas-deja-huelga-hambre-tras-54-dias-201609122240_noticia.html
  2. http://www.14ymedio.com/internacional/Union-Europea-Enmienda-Farinas-estrecho_0_2070992893.html
  3. http://www.ntn24webs.info/video/guillermo-farinas-levanta-huelga-de-hambre-entrevista-116016
  4. http://www.abc.es/internacional/abci-eduardo-farinas-dejo-huelga-hambre-engano-201609161441_noticia.html
  5. http://www.elmundo.es/internacional/2016/09/16/57dbb3cbe5fdea77438b45b6.html
  6. http://www.abc.es/internacional/abci-farinas-acusa-regimen-cubano-guerra-cibernetica-para-dejase-huelga-hambre-201609170344_noticia.html
  7. Zoé Valdés afirma que « la huelga de hambre de Fariñas fue una total mentira »
  8. http://www.lacuartacolumna.com/zoe-valdes-la-huelga-de-hambre-de-farinas-ha-sido-una-mentira/
  9. Guillermo Fariñas: « Dejé la huelga de hambre por la invitación de un supuesto Martin Schulz »
  10. Fariñas: “Cuba es un infierno donde los cubanos se están quemando”
  11. Crean campaña para apoyar al disidente cubano Guillermo Fariñas
  12. El Observatorio Cubano de DDHH pide « coherencia política » a la Eurocámara en su examen del acuerdo bilateral
  13. Las huelgas de hambre en Cuba
  14. http://www.abc.es/internacional/abci-propone-aprobar-acuerdo-bilateral-cuba-y-derogar-regula-relaciones-isla-201609221248_noticia.html
  15. http://www.martinoticias.com/a/cuba-visita-farinas-diplomatico-embajada-eeuu/128824.html
  16. La Embajada de España hizo una visita humanitaria al disidente Guillermo Fariñas
  17. http://www.martinoticias.com/a/cuba-representantes-union-europea-visitan-guillermo-farillas/128588.html
  18. http://www.cubainformacion.tv/index.php/la-columna/215-lazaro-farinas/70791-el-faquir-en-sus-andadas
  19. http://mkt.iguanait.com/lt.php?c=1214&m=1630&nl=2&s=d265f3243ad2707c8579638947800be1&lid=19364&l=-http–www.cubaencuentro.com/opinion/articulos/europa-farinas-y-por-donde-le-entra-el-agua-al-coco-326653
  20. http://www.diariodecuba.com/derechos-humanos/1470598651_24443.html
  21. https://informe21.com/politica/farinas-cumple-50-dias-en-huelga-de-hambre-sin-intencion-de-desistir
  22. http://www.americaeconomia.com/politica-sociedad/politica/guillermo-farinas-cuba-es-un-infierno-donde-los-cubanos-se-estan-quemando
  23. http://www.diariodecuba.com/derechos-humanos/1469024328_23987.html
  24. http://www.martinoticias.com/a/farina_premio_sajarov_parlamento/23881.html
  25. http://www.elmundo.es/internacional/2016/07/30/579b8509e2704e566f8b4630.html
  26. http://www.lanacion.cl/noticias/mundo/cuba/guillermo-farinas-cuba-es-un-infierno-donde-los-cubanos-se-estan/2016-09-17/170740.html
  27. http://www.hispanopost.com/coco-farinas-seria-un-privilegio-ser-un-martir-por-la-democracia-en-cuba
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *