Rajeunir la révolution

Rajeunir la révolution
Rajeunir la révolution – Le président de Cuba, Raul Castro, a exhorté à accorder plus d’attention à la jeune génération et a préconisé de les intéresser par de nouveaux styles, afin de rajeunir une révolution qui compte, parmi ses principaux défis, le changement intergénérationnel.(Expansión.com)

Rajeunir la révolution

Rajeunir la révolution
Le général d’armée Raul Castro et Inés Maria Chapman, présidente de l’Institut national des ressources hydrauliques. Photo : Estudio Revolución – Source : Granma

« Les nouvelles générations sont différentes de nous, rappelez-vous que les jeunes ressemblent plus à leur époque qu’à leurs parents, et que nous devons y accorder plus d’attention », a averti Castro lors de la réunion du Conseil des ministres, traitant aussi bien de l’œuvre économique que du travail idéologique.

En ce sens, et dans une année clé pour le rétablissement des relations diplomatiques avec les États-Unis, le président cubain a choisi de traiter tout problème sans se livrer au défaitisme ni perdre courage. « Nous devons communiquer » a-t-il souligné, selon des propos rapportés par la presse officielle cubaine.

Castro a souligné que, en regard des difficultés, Cuba doit étendre ses relations avec tous les pays. Le président souhaite que le développement économique ne se limite pas à un seul produit, et il a été cité comme un exemple le cas du tourisme, qui prospère parce que «chaque hôtel est comme une maison ouverte« .

Le Ministre de l’Économie Marino Murillo Jorge a également exposé, lors du Conseil des Ministres, des derniers chiffres sur la croissance du PIB, qui révèlent une augmentation de 4 pour cent.

Bien que les dirigeants cubains déplorent toujours les effets du blocus étasunien et les contraintes financières qu’engendre ce facteur, le gouvernement a émis l’hypothèse d’un paramètre attribuant, entre autre, des paiements anticipés de liquidités et la baisse des prix des produits importés tels que le pétrole.

Pour sa part, la responsable des finances et des prix Lina Pedraza Rodriguez, a établi le déficit budgétaire à 5,7 pour cent du PIB, cinq dixièmes en dessous des prévisions du budget.

Source : Expansión.com

Traduction : Admin du site pour France-Cuba

 


 

Voir aussi sur Granma : (extraits)

Au cours de la réunion du Conseil des ministres, le président Raul Castro Ruz a appelé à faire face aux problèmes, où qu’ils soient, en affirmant :

«  Il faut aller sur le terrain, il faut discuter, nous ne pouvons pas laisser la place au défaitisme »

(…)

Raul a évoqué le travail idéologique, surtout auprès des jeunes, auxquels, a-t-il indiqué, il faut s’adresser avec des styles nouveaux.

« Les nouvelles générations sont différentes de nous, rappelez-vous que les jeunes ressemblent plus à leur époque qu’à leurs parents, et nous devons prêter plus d’attention à cela ».

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *