Irma représente un réel danger pour Cuba

Irma représente un réel danger pour Cuba

Irma représente un réel danger pour Cuba- la trajectoire de l’ouragan Irma est maintenue sous surveillance dans les prochains jours. Mais son passage par l’île est imminent.

Irma représente un réel danger pour Cuba

Irma représente un réel danger pour Cuba

C’est ce qu’ont affirmé les responsables de l’Organe de travail de la Défense nationale pour la réduction des catastrophes, durant la première réunion destinée à faire le point de la situation et les perspectives concernant « ce dangereux phénomène »

Selon Armando Caimares Ortiz, spécialiste du Centre de pronostics de l’Institut de météorologie, les dernières informations reçues ne sont pas encourageantes, car il s’agit d’un organisme aux proportions assez grandes et son modèle de pronostic indique qu’il se déplacera tout au long ou très près de la côte nord de notre pays.

Bien que, en apparence, Cuba semble éloignée d’un impact direct, tous les modèles situent les tourbillons cycloniques à l’intérieur de Cuba.

Plusieurs pronostics coïncident sur le fait que si l’ouragan suivait la même trajectoire, il devrait arriver dans les prochains jours sur le territoire cubain, notamment dans la nuit du vendredi 8 septembre, par le nord de la province de Ciego de Avila. Il effectuerait ensuite un virage par le nord-ouest, en direction de la péninsule de la Floride, affectant sur son passage depuis la province de Camagüey jusqu’à la région occidentale.

D’après le général de division Ramon Pardo Guerra, chef d’État-major national de la Défense civile, il s’agit d’un phénomène plus puissant que le cyclone Ivan, qui traversa Cuba en 2004 et obligea l’évacuation de plus de deux millions de personnes.

Aussi, a-t-il affirmé : « la population doit rester attentive aux informations de l’Institut de météorologie et de la Défense civile et respecter scrupuleusement les mesures indiquées par les autorités ».

Les autorités chargées de la protection des citoyens et des ressources économiques du pays ont été mobilisées afin de prévenir les dommages et les pertes de vie humaines, a-t-il conclu.

Irma, le plus intense en 10 ans

Cet ouragan extrêmement dangereux est devenu depuis mardi le premier à atteindre la catégorie 5 de l’échelle de Saffir-Simpson dans le bassin de l’Atlantique tropical depuis la saison cyclonique de 2007, avec les cyclones Dean et Felix,

Selon les informations de la Dr Miriam Teresita Llanes, responsable du Centre de pronostics de l’Institut de météorologie, en plus de continuer à se renforcer durant les dernières 24 heures, son champ ou rayon d’influence des vents cycloniques (égaux ou supérieurs à 119 km/) a également enregistré une expansion importante.

Et, à 18h il couvrait une superficie de 95 km du centre vers la périphérie, alors que la tempête tropicale atteignait jusqu’à 280 km, avec des vents maximum soutenus de 295 km/h et une pression minimale centrale de 926 hectopascals.

Mardi à la même heure, l’ouragan Irma continuait son déplacement vers l’ouest et se trouvait pratiquement à proximité des Îles du groupe nord des Petites Antilles, qu’il devrait frapper dans la nuit.

La présence d’un système de hautes pressions, très bien structuré, aux différents niveaux de l’atmosphère, situé au nord de ce très puissant organisme cyclonique tropical, l’a empêché de gagner clairement en latitude, a précisé la Dr Miriam Teresita Llanes.

Elle a souligné que, compte tenu de sa position, son intensité, de son aire d’influence et de sa possible trajectoire entre l’ouest et l’ouest-nord-est, Irma représente un danger potentiel pour Cuba, surtout à partir du vendredi, lorsque ses effets devraient commencer se faire sentir dans l’extrême est du pays. (Orfilio Pelaez)

Auteur :

Date de publication de l’article sur le site France Cuba : le 07-09-2017

URL de l’article : http://www.francecuba.org/irma-represente-un-reel-danger-pour-cuba/

Print Friendly, PDF & Email

1 pensée sur “Irma représente un réel danger pour Cuba”

  1. Il me semble que Cuba est le seul pays où l’on prévoit, s’organise, prenne réellement des mesures de protection de la population.
    Ce la contraste singulièrement avec la situation aux Etats-unis où tout semble relever de l’improvisation que ce soit à à court ou à moyen terme : à Houston, le maire Turner prend seul la décision de ne pas évacuer la ville « de façon à ne pas provoquer de panique » ( et vu ce que à donné à la Nouvelle Orléans, la meilleure solution semblait être de ne rien faire). Donc la décision n’incombe même pas aux autorités, et relève aussi du coup de poker.
    Ensuite une partie des inondations est due, non pas au cyclone, mais à la décision de vider des réservoirs provoquant une crue gigantesque dans les villes avoisinantes, ceci pour préserver le centre de Houston.
    Maintenant, pourquoi avoir fait des réservoirs qui en se vidant inondent des villes, dans une région si riche, et où les tornades sont si prévisibles ?
    Un pays où l’on ne regarde que la bourse de New York, le seul baromètre qui compte …

    A Cuba, tout est pensé pour la population, et une décision aussi importante que l’évacuation n’est pas prise à pile ou face, ni faite dans un esprit de sauve-qui-peut …

    En tout cas, soyons prêts à aider les Cubains si jamais la tornade devait y provoquer des dégâts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *