Un 2 décembre historique

Un 2 décembre historique
Un 2 décembre historique – Il y a des jours qu’on qualifie « d’historiques » parce que, au cours de ces jours-là, se sont passés des évènements qui allaient avoir une influence indéniable sur l’avenir. Comme celle du 26 juillet 1953, le 2 décembre 1956 est une de ces dates qui ont marqué l’histoire de Cuba.

Un 2 décembre historique

Il existe un coin perdu au sud de l’île, tout au bout, là où la terre pointe comme une corne dans la mer des Caraïbes, qui s’appelle Los Cayuelos. C’est le domaine de la mangrove. À deux kilomètres au nord se trouve la jolie plage de Las Coloradas, avec son sable blanc et ses palmiers de carte postale… Autant dire que les touristes préfèrent Las Coloradas à Los Cayuelos ! Même si un long ponton en bois permet aujourd’hui aux aventuriers en tongs d’accéder au bord de ce monde étrange, où les crabes et les petits poissons se faufilent entre les racines enchevêtrées, la chaleur tropicale et humide vous transforme en individu dégoulinant de sueur en quelques instants et rend la « promenade » difficile.
Et si on ajoute les hordes de gros moustiques qui attendent le visiteur, histoire de goûter à des peaux moins brûlées par le soleil que celle des autochtones, on aura une petite idée des charmes de l’endroit.

Un 2 décembre historique
Universo Sánchez et Fidel Castro. Photo: Journal Granma

C’est pourtant là que Fidel Castro et ses hommes ont débarqué du Granma, un bateau de 13 mètres de long et de 4 mètres de large, pompeusement désigné comme « yacht ». La traversée depuis le Mexique aura duré 8 jours. Une épreuve pour ces 82 hommes qui n’étaient pas des marins. Mais le cauchemar ne faisait que commencer. Tout est allé de travers. Il a d’abord fallu traverser à pied la bande de mangrove qui les séparait de la terre. Une terre où, trois jours plus tard, ils durent affronter les soldats de Batista. Seuls 21 d’entre eux survécurent et réussirent à se réfugier dans la Sierra Maestra.
C’était le début sanglant d’une épopée que nous connaissons tous.

Le 2 décembre prochain, cela fera 60 ans que le Granma entrait dans l’histoire. Ce jour-là, les Guérilleros ont écrit une page de l’histoire de leur pays.

Auteur : Annie Arroyo

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *